Sainte Marguerite sur Mer - Côte d'Albâtre - Normandie Cartes de Sainte Marguerite sur Mer, Sainte Marguerite sur Mer, Ste Marguerite sur Mer, Côte d'Albâtre, Normandie, Varengeville, Quiberville, Dieppe, Seine Maritime Activités à Sainte Marguerite sur Mer, Actualité de Ste Marguerite sur Mer, Articles sur Sainte Marguerite sur Mer, Artisanat à Ste Marguerite sur Mer, Associations de Sainte Marguerite sur Mer, Bienvenue à Ste Marguerite sur Mer, Evénements à Sainte Marguerite sur Mer, Photos de Ste Marguerite sur Mer, Hébergement à Sainte Marguerite sur Mer, Liens utiles de Ste Marguerite sur Mer, Mairie de Sainte Marguerite sur Mer, Numéros utiles de Ste Marguerite sur Mer, Restaurants à Sainte Marguerite sur Mer, Lieux à visiter à Ste Marguerite sur Mer, Webcam de Ste Marguerite sur Mer, Horaires des marées à Ste Marguerite sur Mer,
Sainte Marguerite sur Mer - Côte d'Albâtre - Normandie
Accueil
Site officiel de Sainte Marguerite sur Mer
Site officiel
Anecdote : Les Anglais
Nous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir quelques extraits d'un recueil d'anecdotes sur Sainte Marguerite et ses habitants.

Ces petites bribes de vie puisées dans sa mémoire nous sont racontées par Roland Lamétrie dans un français mélé de cauchois...


Les Anglais

Livre «Sainte-Marguerite-sur-Mer au gré du temps» de Roland Lamétrie

Pendant la grande guerre, la der des ders, affirmaient les gouvernants d'alors, un camp de repos, dressé au revers de la falaise, leur avait été assigné à Sainte-Marguerite. On devine encore l'emplacement de leurs baraquements.

Pour ne pas risquer un torpillage lors de la traversée ? Peut-être...

Pour qu'ils soient à portée de la main ? C'est certain.

Afin qu'ils ne perdent pas la main, des cibles étaient dressées le long du talus qui borde la route menant à la mer. A certaines heures, toute circulation était interdite et nous entendions les balles frapper les tôles.

Je m'amusais (mais oui !) à voir les Anglais ramper, sauter, lancer des galets. A six ans, pouvais-je imaginer que ces hommes qui me souriaient, me donnaient des bonbons, du chewing-gum, seraient bientôt au combat, tueraient d'autres hommes ou seraient tués ?

Pendant quelques soirées, bercés par le bruit de la mer, ils chantaient des airs de leurs pays. L'un d'eux, le soir, jouait de la cornemuse.

Quand grand-mère Marie les voyait passer elle soupirait «Que malhur ! De si biaux gars et si jeunots... J'en verrons-ti la fin d'çu machacre ?»

Non, elle n'en vit pas la fin. Elle est décédée en janvier 1917.

Source : Extrait du livre «Sainte-Marguerite-sur-Mer au gré du temps» de Roland Lamétrie

Recommander le site
Votre nom :
Votre courriel :
Nom de votre ami :
Courriel de votre ami :
Anti-spam Recopier les chiffres
Message :